△ Like a Rolling Stones △

Vous le découvrirez bien assez tôt, mais autant vous prévenir avant : Je suis une très grande fan des Rolling Stones et surtout de Sir Mick Jagger. Alors, en-soi, être fan ça n’a rien d’extraordinaire pourtant pour beaucoup ça relève de l’incompréhension. Parce-qu’être fan, ça ne veut pas seulement dire  » hurler à la mort devant la TV et tomber dans les pommes à tous les concerts ou porter des T’s à l’effigie de  » sa  star « . Non être fan, c’est aussi admirer en silence et apprécier, savourer et c’est parfois la passion d’une vie.

mick
Aussi loin que je m’en souvienne, j’ai baigné dans l’univers des Rolling Stones bien avant de savoir dire mon prénom ni de tenir sur mes deux jambes.
C’était une sorte de ‘ religion ‘, une institution qui réunissait ma famille.
Je me souviens avoir commencé à fredonner  » Angie  » alors que je marchais encore à 4 pattes. Je m’appuyais sur le porte guitare de mon père pour me tenir debout, que je prenais pour un pied de micro à l’époque , semblerait-il, pour imiter Mick Jagger. Mon père avait les concerts sur VHS, je trouvais ça rigolo la manière dont Mick Jagger remuait et j’ai toujours trouvé qu’il avait une ressemblance frappante avec mon père, peut-être à cause des cheveux ou simplement l’attitude qu’il arbore sur scène.

Enfant, je connaissais déjà beaucoup de morceaux par cœur, pourtant je ne les avais jamais écoutés par moi même … Mais, comme ils résonnaient sans cesse dans la maison, j’ai fini par les retenir et puis même par les aimer. J’adore « Jumping flash back »,  » Start me up » et  » Let spend the night together « . Mon père me les avait copiées sur des cassettes pour que je puisse les écouter sur mon  » walk-man » quand j’irais en classe de neige, j’avais alors 8/ 9ans.


J’ai commencé à m’intéresser à la musique vers mes 11 ans, la guitare a été une évidence pour moi puisque c’est l’instrument qui meublait le plus ma maison.
Le premier morceau que j’ai appris à jouer c’était non sans surprise  » Satisfaction « , j’étais si fière.
Je me souviens du jour où je l’ai joué à un repas de famille , il y a une dizaine d’années, avec mon frère à la batterie , mon père m’accompagnant à la guitare, c’est un moment inoubliable.


Mon père avait 17 ans lorsqu’il a assisté à son premier concert des Rolling Stones en 1976. Il les a par la suite revus, notamment en 2005 il me semble, avec ma mère cette fois-ci.
Je vous laisse imaginer, la puissance d’un tel concert pour que ma mère s’y rende. Elle était aussi très fan, sa mémoire a gravé chaque mélodie dans sa tête et elle n’avait qu’à lire la « track-list » et les prompteurs sur la scène pour imaginer ce que cela rendait. Je me suis dis qu’ils avaient une telle puissance que le seul fait de les voir était un bonheur et que leur musique était presque » secondaire « .

J’ai vite compris en grandissant que ce n’était pas qu’un simple groupe de rock. Que si on m’avait élevée aux Stones, ce n’était par pour rien. Cet univers musical a éduqué mon gôut pour la culture anglo-saxonne, et pour la  » bonne et vraie  » musique.
J’ai commencé à lire des livres sur eux, retraçant leur histoire, à écouter les disques par moi-même, à regarder tous les morceaux de concerts et reportage qui traînaient sur des vieilles VHS .
Ce que j’y ai découvert n’a pas toujours été rose, et bien entendu je ne comprenais pas tout, j’étais jeune et naïve face à tout ce  » drugs, sex and rock and roll  »
En avril 2013, j’ai remporté les fameux  » lucky dip tickets  » pour assister au concert des Rolling Stones au stade de France. J’étais si heureuse, j’avais tout juste 21 ans et j’allais enfin à mon tour, assister à ce dont j’avais rêvé toute ma vie : les Rolling Stones sur scène.
Je me suis précipitée pour l’annoncer à mon père, en lui disant fièrement que c’est lui qui allait m’accompagner pour vivre ce moment. Quelques jours plus tard, il m’expliqua qu’il souhaitait que j’y aille avec mon grand frère car, pour lui, sa plus grande fierté c’est de pouvoir raconter que ses enfants ont assisté au concert des Stones. Ce souvenir est inoubliable et restera gravé dans un coin de notre mémoire …
J’ai vécu ce geste comme une sorte de  » transmission « , quelque chose qu’on se léguerait, comme une recette de famille ancestrale, vous voyez.
Puis, j’ai assisté au concert le 13 juin 2014 au stade de France. Grâce à nos Lucky Dip Tickets, nous avons eu la chance d’être placés en gradin à côté de la scène avec une place plus qu’avantageuse.
Quand j’ai aperçu que derrière la scène se préparaient les Stones, j’ai cru que j’allais m’évanouir. Vous me direz que c’est de l’excès de fan hystérique…
Mais en vérité c’est bien plus que ça. J’avais en face de moi, les personnes que j’ai appris à découvrir et aimer pendant plus de 20 ans, et vous n’imaginez pas la sensation que ça fait de les voir en  » chair et en os »  ( et Jagger surtout en os 😀 ). J’avais presque envie de les toucher pour me dire que c’était bel et bien vrai. Ce ne sont plus des VHS, des 45 tours, ou des morceaux sur un « walk-man »… c’était eux, là pour de vrai , sur scène à quelques mètres de moi. Ils ont commencé par Jumpin Jack Flash  et là, mon cœur a presque cessé de battre, mes mains tremblaient, les larmes coulaient en même temps , j’étais euphorique . Comme un Keith en manque de sa dose d’héroïne.
J’ai repensé à mes 8 ans dans le car pour la classe de neige, quand je passais mon temps à rembobiner la cassette. Ou aux autres moments, par exemple quand je chantais sur le porte guitare, quand j’écoutais les CD et admirais mon père sur scène aussi.


J’en frissonne encore de vous raconter tout ça. Alors peut être que mon admiration pour eux est excessive et que beaucoup ne comprendront pas comment « un groupe » peut vous mettre dans des états pareils, mais je vous assure, que je souhaite à n’importe qui cette sensation.
C’était ma lettre ouverte pour ma passion pour les Rolling Stones et j’espère un jour la transmettre comme on me l’a transmise.

Illustration de Mick Jagger par Moi

93bcdd1f82cb92b5a6f6f29931148225

Photo : Pinterest

Des bisous,

April

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s